3 leçons concrètes issues de la copie à l’aquarelle d’un mastodonte de la peinture à l’huile.

Dans cet article j’ai le plaisir de laisser la parole à Rémy Lach, peintre aquarelliste dont les oeuvres sont particulièrement poétiques. Aujourd’hui il nous explique les leçons concrètes qu’il a tirées de  la copie d’une peinture à l’huile… avec de l’aquarelle. Passionnant 🙂 !

 

Connaissez vous le peintre à l’huile le plus célèbre sur Youtube?

Je vous le donne en mille: Bob Ross.

Avec ses millions d’abonnés, il a transféré son savoir à de multiples générations d’artistes et il continuera de le faire.

Ses cours sont cultes et je me surprends même à l’avoir découvert aussi tardivement.

Je me suis naturellement penché sur les toiles qu’il produisait et j’ai décidé d’en peindre une: celle représentant Cedar Park.

 

 

Je vous vois venir…

Où est l’originalité dans cette démarche?

Des milliers de personnes sont peut être en train de suivre un cours de Bob Ross à l’heure où vous lisez ces lignes.

C’est vrai, mais ici, la différence réside dans le fait que… Je ne peins pas à l’huile, mais à l’aquarelle.

A l’aquarelle? Mais comment peut-on peindre une toile à l’huile à l’aquarelle?

Hé bien, on ne peut tout simplement pas.

Et c’est justement là que réside tout l’intérêt de cet exercice: sortir des sentiers battus pour en tirer des leçons qui nous feront progresser en tant qu’artiste.

Ces leçons, j’aimerais les partager avec vous à travers le pas à pas à l’aquarelle que vous trouverez dans cet article.

C’est parti:

 

 

Leçon n°1: Quand le temps s’arrête…

La première fois que j’ai vu cette peinture de Bob Ross, je me suis dit “Une montagne, un lac, quelques arbres. Quoi de plus simple”

Quelle naïveté…

Devant la page blanche, ça a été la douche froide.

Avant de poser le premier coup de pinceau, il a dû facilement s’écouler une heure.

Une heure à penser, à repenser et à mûrir un plan d’attaque.

A l’aquarelle, l’étape de planification est cruciale.

C’est un médium réputé pour être “impardonnable”. La moindre erreur est parfois irréversible.

Mais sur cette toile de Bob Ross, cela a eu un effet fois 10 sur l’étape de planification.

Ce n’était pas un plan d’attaque qu’il me fallait, c’était un véritable plan de guerre!

  • Où réserver les blancs?
  • Dans quelles zones peindre dans l’humide?
  • Dans quelles zones peindre sec sur sec?
  • Quels mélanges de couleurs?

C’est simple: ce fut la toile la plus technique qu’il m’ait été donné de peindre !

Et cela m’a fait le plus grand bien.

Autant sur mes propres peintures, l’accent est mis sur la composition, le choix du sujet et l’atmosphère de la peinture finale.

Autant ici, la difficulté a été transférée vers la technique.

Le travail d’observation a été poussé à l’extrême dans l’étude des valeurs, des couleurs et du subtil dosage entre eau et pigments si caractéristique de l’aquarelle.

Et lorsque j’ai posé le premier coup de pinceau, j’ai eu l’impression d’être à la place d’un chirurgien qui démarrait une opération compliquée: à l’affût du moindre écart, alerte et concentré.

Conclusion: recopier la toile d’un grand maître est une façon d’entrer dans un état de “flow”, cet état où le temps s’arrête. Sauf que cette fois, on entre par la technique.

L’état de flow est un concept tiré du livre “Deep Work” de Cal Newport. En gros, si vous êtes tellement absorbé par une activité créative que vous en oubliez de manger, c’est que vous êtes en général en état de “flow”.

 

 

Leçon n°2: peindre avec styles

Avant de peindre la toile, je me disais que le résultat final ne serait de toute façon pas de moi mais de Bob Ross.

Pendant la peinture, je me suis dit que le résultat final serait un mélange des deux genres.

A présent que la toile est finie, je me dis que mon style y est omniprésent.

En fait, je pensais qu’il existait un style en peinture.

Ne dit-on pas (trop) souvent “-J’ai envie de trouver mon style”?

Mais ce que j’ai réalisé à travers cet exercice, c’est qu’il existe deux styles: un conceptuel et un technique.

Prenons le cas de l’écriture.

Victor Hugo a un style bien différent de Guy de Maupassant. On parle ici de style conceptuel. Il correspond à la façon de conter une histoire, de décrire un personnage où de nous surprendre avec une chute spectaculaire.

En même temps, Victor Hugo a un autre style tout aussi différent de Guy de Maupassant. Il n’écrit pas les “A” ni les “B” de la même manière que son homologue. On parle ici de style technique.

Nous avons tous ces deux styles qui cohabitent en nous.

Et je confondais “style” avec le style conceptuel en occultant totalement le style technique.

Or, en réalisant la toile de Cedar Park, j’ai compris que mes coups de pinceaux m’étaient propres.

Par conséquent, même si mon style conceptuel s’est peu exprimé dans cette toile, il a laissé toute la place vacante à mon style technique.

Peindre les arbres, gérer le sec sur sec ou créer les dégradés de couleurs. Toutes ces marques correspondent au style technique.

Trouver une belle composition, communiquer une émotion, embarquer le spectateur dans la toile avec nous. Ça, c’est le style conceptuel.

 

 

Leçon n°3: Explorer de nouveaux horizons

Mais alors, quid du style conceptuel?

Il n’évolue donc pas à travers ce type d’exercice?

Instinctivement, je me disais que non.

Mais en réalité, je me suis rendu compte que cette pratique a ouvert de nouvelles portes jusqu’alors inexplorées.

Cela rejoint l’article sur la stimulation de sa propre créativité.

Cela tient finalement en une phrase: sortir de sa zone de confort.

Je peins beaucoup de paysages à l’aquarelle mais étrangement très peu de paysages de montagnes.

Pendant cet exercice, de nombreuses pensées m’ont traversé l’esprit:

  • Mais en fait, je pourrais utiliser plus de couleurs saturées, ça rend aussi très bien (pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis plutôt fan des gris colorés)
  • Mais en fait, je pourrais très bien peindre des montagnes dans ce style
  • Mais en fait, après avoir fini cette peinture, je vais aller voir sur le net des peintures de montagnes pour trouver de nouvelles sources d’inspiration

Au-delà des bénéfices techniques indéniables d’un tel exercice, c’est vraiment une introspection sur votre propre style conceptuel qui démarre à mesure que la peinture prend forme.

Ce qui est finalement une très bonne chose.

 

 

 

Conclusion

Recopier les grands maîtres…

Voilà une expérience qui ne peut pas laisser indifférent.

C’est un voyage que je vous invite à faire car il nous aide à voir l’art sous un autre angle.

Mais au-delà de l’art, cet exercice nous permet aussi de mieux nous connaître, de mieux identifier notre propre style, voire de l’affiner.

Une note importante cependant: je ne conseillerais pas un débutant à l’aquarelle de s’aventurer sur ce genre d’exercice car le sujet, d’apparence simple, devient complexe lorsqu’on n’est pas sur le même médium.

Est ce que je m’en suis bien sorti? Correct, passable, recalé? 

C’est à vous de me le dire dans les commentaires.

Quoi qu’il en soit, je vous livre ici la dernière leçon que j’ai apprise avec cet exercice: l’art n’est pas clivant.

Certains puristes pourront crier au sacrilège.

Mais j’ai l’intime conviction qu’il n’y a pas de “clan” des peintres à l’huile, ni celui des peintres à l’acrylique et celui des aquarellistes.

In fine, on se retrouve tous devant une toile qui nous touche ou pas, ce quel que soit le médium.

L’art ne tient ni compte de la langue, des origines, des religions ou des opinions politiques.

L’art ne discrimine pas, il rassemble.

Et c’est probablement la plus belle leçon que j’ai pu apprendre.

A vos pinceaux!

 

Merci infiniment Rémy de nous avoir partagé ces belles leçons. Chers lecteurs, n’hésitez pas à commenter, à vous abonner à ses différents réseaux et à suivre ses vidéos sur l’aquarelle. Encourageons et suivons les vrais talents ! A bientôt 😉

A propos de Rémy Lach :

Rémy Lach est un aquarelliste qui enseigne l’art de peindre des aquarelles envoûtantes.

Rémy vous propose un tutoriel vidéo GRATUIT sous la forme d’un pas à pas en temps réel où il vous explique comment peindre un paysage à l’aquarelle envoûtant.

Son cours gratuit a déjà été suivi par plus de 1000 élèves.

Il y détaille notamment les principales erreurs à ne pas commettre à l’aquarelle.

Pour accéder au cours gratuit, il vous suffit de cliquer sur https://remylach.com

Retrouvez également ses vidéos pédagogiques sur sa chaîne Youtube 

 

Partagez autour de vous !
  •  
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire